Grey Gardens - Criterion Collection

0 Review(s) 
Rencontrez Big et Little Edie Beale: mère et fille, décrocheurs de la haute société et cousins reclus de Jackie Onassis. Les deux parviennent à prospérer ensemble au milieu de la décomposition et du désordre de leur manoir d'East Hampton, à New York, créant un écho étrangement délabré du Camelot américain. Portrait incroyablement intime, ce documentaire de 1976 d'Albert et David Maysles, coréalisé par Ellen Hovde et Muffie Meyer, est rapidement devenu un classique culte et a établi Little Edie comme une icône de la mode et une reine des philosophes. L'édition Blu-ray présente la suite du film de 2006, The Beales of Grey Gardens, construite à partir d'heures de séquences supplémentaires dans les coffres des cinéastes.
27,95 €
TTC
  Transactions Sécurisées

Toutes les transactions sont garanties avec des protocoles de sécurité pour protéger vos données.

  Retours gratuits & remboursement

Retours Gratuits pour tous les articles vendus et expédiés par Le MacGuffin, durant 15 jours.

Fiche technique

Réalisateur
David Maysles, Albert Maysles, Ellen Hovde, and Muffie Meyer
Format
Blu-Ray
Version
Anglais
Pays
ETATS-UNIS / USA
Region
B

Références spécifiques

ean13
5050629040418

Commentaires

Pas de commentaire de client pour le moment

Votre commentaire

Grey Gardens - Criterion Collection

Rencontrez Big et Little Edie Beale: mère et fille, décrocheurs de la haute société et cousins reclus de Jackie Onassis. Les deux parviennent à prospérer ensemble au milieu de la décomposition et du désordre de leur manoir d'East Hampton, à New York, créant un écho étrangement délabré du Camelot américain. Portrait incroyablement intime, ce documentaire de 1976 d'Albert et David Maysles, coréalisé par Ellen Hovde et Muffie Meyer, est rapidement devenu un classique culte et a établi Little Edie comme une icône de la mode et une reine des philosophes. L'édition Blu-ray présente la suite du film de 2006, The Beales of Grey Gardens, construite à partir d'heures de séquences supplémentaires dans les coffres des cinéastes.

Votre commentaire